SINTAC RECYCLING, une des 300 entreprises espagnoles signataires du pacte pour une économie circulaire.

Le logo et la marque SINTAC RECYCLING font déjà partie des 300 entreprises espagnoles qui ont signé le pacte pour une économie circulaire sur le site web du ministère de l’Environnement et de la Transition Écologique. https://www.mapama.gob.es/es/calidad-y-evaluacion-ambiental/temas/economia-circular/20180702entidadesconfirmadas_tcm30-428891.pdf

 

L’engagement de SINTAC RECYCLING en faveur de l’environnement en tant que l’un des receleurs espagnols les plus internationaux ont conduit l’entreprise de Valencia à assumer la responsabilité de promouvoir une économie circulaire en Espagne.

Les signataires du pacte s’engagent à promouvoir la transition vers une économie circulaire à travers les actions suivantes:

  1. Avancer dans la réduction de l’utilisation des ressources naturelles non renouvelables, en réutilisant dans le cycle de production les matériaux contenus dans les déchets comme matières premières secondaires tant que la santé de la population et la protection de l’environnement sont garanties.
  2. Promouvoir l’analyse du cycle de vie des produits et l’incorporations de critères d’éco-conception, en réduisant l’introduction de substances nocives dans leur fabrication, en facilitant la réparation des biens produits, en prolongeant leur durée de vie.
  3. Encourager l’application effective du principe de hiérarchie des déchets, encourager la réutilisation, renforcer le recyclage et promouvoir la traçabilité.
  4. Promouvoir les directives qui renforcent l’innovation et l’efficacité globale des processus de production, par l’adoption de mesures telles que la mise en oeuvre de systèmes de gestion de l’environnement.
  5. Promouvoir des formes innovantes de consommation soutenable. qui incluent des produits et services soutenable, ainsi que l’utilisation des infrastructures et des services numériques.
  6. Promouvoir un modèle de consommation responsable, basé sur la transparence des informations sur les caractéristiques des biens et services, telles que leur durée et leur efficacité énergétique, par le recours à des mesures telles que l’utilisation du label écologique.
  7. Faciliter et promouvoir la création de canaux pour l’échange d’informations et la coordination avec des administrations, la communauté scientifique et technologique et les agents économiques et sociaux, afin de créer des synergies favorables à la transition.
  8. Disséminer l’importance de passer de l’économie linéaire à une économie circulaire, en promouvant la transparence des processus et la sensibilisation de la société.
  9. Encourager l’utilisation d’indicateurs communs, transparents et accessibles permettant de connaître le degré de mise en oeuvre de l’économie circulaire.
  10. Promouvoir l’incorporation d’indicateurs d’impact social et environnemental dérivés du fonctionnement des entreprises, afin d’évaluer au-delà des avantages économique qu’elles génèrent, en conséquence de leur engagement dans l’économie circulaire.